Les samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021

Journées du Patrimoine 2021

JPE au Musée Médard de Lunel (34)

Programme susceptible de modifications, lié à la situation du Covid-19

Pour cette nouvelle édition, le thème Patrimoine pour tous porte l’ambition fédératrice de l’événement. Son esprit inclusif invite chacun à fêter la richesse de notre patrimoine national !

Conditions liées à la COVID-19 : Le passe sanitaire est nécessaire pour accéder au musée pour les Journées Européennes du Patrimoine les samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021 pour les personnes de plus de 18 ans. Cette obligation ne s’applique pas aux mineurs. Des contrôles seront effectués à l'entrée. Pour une visite en toute sécurité, le musée a mis en place des mesures sanitaires et des règles de circulation dans les différents espaces :

- Port du masque obligatoire au sein du musée pour les visiteurs et le personnel d'accueil,

- Respect d'une distance minimale d'un mètre,

- Respect des règles de circulation mises en place,

- Gel hydroalcoolique à disposition, à utiliser avant toute manipulation.

Samedi 18 et dimanche 19 septembre : De 10h à 18h : Les bouquinistes de La Mémoire du livre, une nouveauté à ne pas manquer, encore cette année ! Les bouquinistes de l'association La Mémoire du livre de Montpellier viendront installer plusieurs stands devant le musée et sur la place des Caladons. Vous pourrez flâner au milieu de livres anciens ou d'occasion pour compléter votre visite. (Tout public – sans réservation – stands devant et autour du musée).

De 10h à 18h : Atelier calligramme. Dans le cadre de l’exposition temporaire, Jean Hugo un univers dans la main, le public est amené à découvrir une technique d'illustration utilisée par Jean Hugo, le calligramme. Pendant l'atelier, les petits et grands artistes pourront choisir la forme et la phrase de leur choix, afin d'apprendre à dessiner avec des mots ! (à partir de 7 ans - gratuit sans réservation - dans la limite des places disponibles).

À 10h30 : Visite guidée des collections et des expositions temporaires 3 formules au choix vous sont proposées :

• Une découverte de la bibliothèque et de la collection des volumes anciens et précieux léguées par Louis Médard.

• Le parcours de l’exposition temporaire :  Jean Hugo, un univers dans la main et Vincent Dezeuze, le botaniste. 

• Une déambulation dans l’exposition semi-permanente  Des mots, des figures  ayant pour thématique la gravure. Animée par le responsable du musée avec un focus sur une œuvre du célèbre Dante Alighieri exposée au musée : La divine comédie. Cette mise en lumière permet de célébrer les 700 ans de la mort de ce mythique poète italien (21 mai 1265 - 14 septembre 1321). (Tout public – durée : 1 heure – gratuit sans réservation – au choix parmi les 3 formules – dans la limite des places disponibles).

À 15h : Visite sensorielle de la bibliothèque de Louis Médard – Patrimoine pour tous Fermer ses yeux, sentir, écouter, toucher, c’est (re)découvrir la bibliothèque de Louis Médard, sous un nouvel angle. Accessible aux voyants ou malvoyants, laissez-vous guider par la voix du médiateur. Les yeux clos, ressentez l’atmosphère de la bibliothèque, laissez-vous conter des histoires et touchez des œuvres ! (Tout public – durée : 30min – gratuit sans réservation – dans la limite des places disponibles).

Samedi 18 septembre  : Cycle de conférences De 16h à 17h30 : Conférence de Martine Biard, L'entre-deux poétique de Jean Hugo et Louise de Vilmorin à partir de l’ouvrage L'Alphabet des aveux. Spécialiste en poétique contemporaine, écrivain-conférencière, auteure de plus d'une vingtaine d'ouvrages. Martine Biard présentera le contexte historique, culturel et biographique des co-auteurs de L'Alphabet des aveux, recueil poétique illustré. (Public adulte – durée : 1h30 – gratuit sur réservation – dans la limite des places disponibles) L’événement à ne pas manquer !

Samedi 18 septembre : spectacle musical et concert poétique À 18h : Portrait de Jean Hugo en musique et en poésie par Roula Safar, mezzo-soprano, guitare et percussions. Le concert que crée et propose Roula Safar, mezzo-soprano, dans le cadre de l’exposition sur Jean Hugo (1894-1984), arrière petit-fils de Victor Hugo, peintre, décorateur, illustrateur, écrivain, est une évocation musicale et poétique d’un parcours de sa vie, au cœur de l’effervescence des années folles. Alors que la guerre de 14-18 a été le point de départ de son destin de peintre, ses rencontres furent fructueuses tant sur le plan amical, qu’artistique et spirituel (Jean Bourgoint fut son confident, Jacques et Raïssa Maritain l’ont pris sous leur aile dans sa conversion). En s’accompagnant de ses instruments (guitare et percussions), pour lesquels elle a adapté ce programme, Roula Safar fera entendre en troubadour, en trois volets (liens spirituels, liens amicaux et artistiques et sur la Grande Guerre), des œuvres sacrées de St Thomas d’Aquin,… des poèmes et textes dits, et surtout chantés de J. Cocteau, B. Cendrars, M. Jacob, P. Éluard, R. Radiguet, R. Maritain, L. de Vilmorin, des mélodies de G. Auric, D. Milhaud, E. Satie, F. Poulenc et également des chants concernant la Grande Guerre. (Tout public – durée : 1h – gratuit sur réservation – dans la limite des places disponibles).

Dimanche 19 septembre : Cycle de conférences De 14h30 à 16h : Conférence d’Olivier Muth, Louise de Vimorin et Jean Hugo en correspondance. Ancien élève de l’École nationale des Chartes et de l’Institut national du patrimoine, Olivier Muth est conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales. Il a publié plusieurs ouvrages sur la correspondance et l’œuvre de Louise de Vilmorin chez Gallimard, ainsi qu’une Correspondance croisée avec Jean Hugo chez Honoré Champion, prix Sévigné 2020. Il a assuré le commissariat de l’exposition Une vie à l’œuvre : Louise de Vilmorin à la maison de Chateaubriand (Hauts-de-Seine) en 2019. Son intervention s’intéressera d’abord au personnage de Louise de Vilmorin, dont la destinée romanesque a quelque peu éclipsé l’œuvre littéraire, alors qu’elle est imposante et variée. Elle a également été une grande épistolière et sa correspondance avec Jean Hugo permet de préciser la chronologie de leur relation, mais également de mener plusieurs réflexions sur le genre épistolaire et la manière dont, dans la lettre, on s'adresse à l'autre et dont on exprime ses sentiments, notamment amoureux. Elle témoigne surtout de la genèse d’une œuvre, en l’occurrence poétique, dans l’élaboration de laquelle Jean Hugo a eu une influence décisive.

De 16h30 à 18h : Conférence de Florian Michel, Jean Hugo spirituel. Peintre et homme de lettres, Jean Hugo est un "converti" des Années folles. Florian Michel, de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, est vice-président du Cercle d'études Jacques et Raïssa Maritain, et membre de l'association des Amis de Jean Hugo. Élevé dans l’anticléricalisme, survivant de la Première Guerre mondiale, proche des "grandes amitiés" de Jean  Cocteau et de Jacques Maritain, son parrain, Jean Hugo témoigne, par son existence autant que par son œuvre, des secousses spirituelles de sa génération. Il montre l’exemple, par son art et par son choix de vie, d’un artiste, qui se laisse guider par l’humilité, la foi, le sens de l’amitié et la fidélité à la grâce reçue." (Public adulte – durée : 1h30 – gratuit sur réservation – dans la limite des places disponibles).


Liste des actualités Proposer une actualité