Maison André Breton

Maison André Breton


46330 Saint Cirq Lapopie
France

Tél. : Tel05 65 31 24 14

Ce lieu adhère à la fédération Labellisé "Maison des Illustres"
Période : 20ème siècle
Propriétaire : Collectivité publique / Commune de Saint Cirq Lapopie
Gestionnaire : Privé / Association "La Rose impossible"
Contact : Laurent Doucet

L'ancienne Auberge des Mariniers du bourg de Saint-Cirq-Lapopie, dont la falaise imposante domine une belle boucle du Lot, a été acquise par la municipalité avec l'aide de l’État et des collectivités locales l'hiver 2016, suite à une mobilisation citoyenne et médiatique importante initiée et animée principalement par l'association « La rose Impossible ». Après avoir servi un temps d'atelier au peintre Henri Martin, ce dernier vendit la vieille bâtisse aux allures de manoir au poète et fondateur du surréalisme André Breton qui y séjourna tous les étés de 1951 à son décès en 1966. Il avait découvert le village à l'occasion de l'ouverture de la Première Route Mondiale de la Paix, organisée par le Mouvement des Citoyens du Monde. Il déclarera plus tard dans le livre d'or de la commune : «C'est au terme de la promenade en voiture qui consacrait, en juin 1950, l'ouverture de la première route mondiale - seule route de l'espoir - que Saint-Cirq embrasée aux feux de Bengale m'est apparue - comme une rose impossible dans la nuit. Cela dût tenir du coup de foudre si je songe que le matin suivant je revenais, dans la tentation de me poser au coeur de cette fleur : merveille, elle avait cessée de flamber, mais restait intacte. Par-delà bien d'autres sites - d'Amérique, d'Europe - Saint-Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais. J'ai cessé de me désirer ailleurs.» La maison est constituée d'une tour de garde du 12è siècle (la plus ancienne du village) et de plusieurs corps de bâtiments imbriqués de façon labyrinthique. Durant les quinze dernières années de sa vie, Breton et sa dernière épouse Elisa y accueillirent leurs nombreux amis et artistes du monde entier… Plusieurs célèbres jeux et créations surréalistes y furent pratiqués et inventés comme celui de « L'un dans l'autre » , « Ouvrez-vous à », . Les berges du Lot et d'autres lieux du département et de la région furent aussi le siège d'activités artistiques, performances et scandales dont les témoignages sont récoltés notamment par l'association « La Rose Impossible » chargée du projet culturel par la commune et aidée aussi par le département du Lot, la région Occitanie et la Fondation du Patrimoine pour la réhabilitation des lieux.

Auteur représenté

  • André Breton (1896-1966) 

Horaires

Contact : 06 30 87 70 58

Retour